Essai Toyota C-HR Hybrid

 

 

Aperçu

> Vers l'essai de Manu

> Vers l'essai de Florina

Dynamisme et les lignes arrondies pour les individualistes

Manu est Back Office collaborateur autoricardo.ch. Pendant son temps libre, il s’occupe de sa famille, fait de la moto ou conduit sa voiture de collection. Véhicules: Seat 850 C Especial (1971), BMW 525d Touring (2008), BMW F 800 GS (2007).

 

 

Un départ difficile

Dès le début, j'éprouve des difficultés avec ce véhicule : je ne suis pas fanatique des crossovers. Et je dois avouer que je ne suis pas convaincu par la transmission CVT automatique. Le C-HR ne fait pas exception. Mais je veux quand même lui donner une chance et faire preuve d'ouverture d'esprit au moment de l'essai.

 

Le sens du détail poussé à l'extrême

Tableau de bord en cuir ? Vérifié ! Revêtement similaire au niveau des portes, de l'intérieur du toit, des sièges et des haut-parleurs ? Vérifié ! Propulsion hybride à la mode ? Vérifié ! Extérieur attrayant, avec des lignes dynamiques et un design unique ? Vérifié ! De nombreux éléments positifs méritent d'être soulignés.

 

Les valeurs intrinsèques

Je cultive l'amour du détail (voir également mon test sur la Jeep Renegade). Le C-HR s'inscrit justement comme une nouvelle voiture d'un constructeur qui n'a pas encore trouvé une niche pour placer son modèle, parmi la foule de véhicules de cette catégorie. Il ne fait nul doute qu'un soupçon d'exotisme, une poignée de dynamisme et une larme d'assurance constituent la recette qui pourra aider la marque à atteindre cet objectif.

 

Une voiture moderne et branchée

Venons-en à la motorisation. Bien qu'annoncée comme hybride, force est de constater au détriment de la transmission intégrale, que le moteur à essence est bien plus puissant. Ce qui est plus significatif encore, c’est que la transmission CVT automatique a une influence sur le confort de conduite.  L'accélération reste conforme aux attentes, mais les dépassements sont difficiles et demandent beaucoup d'efforts. Ce résultat est un peu mince pour une voiture qui coûte près de 40 000 CHF.

 

En bref

Ceux et celles qui souhaitent investir dans un véhicule hybride peuvent compter sur les décennies d'expertise de Toyota. Le design harmonieux du C-HR rivalise avec ceux de la Prius ou de la Mirai. Et le système de direction assistée est très bien conçu. Seul l'habitacle peut décevoir au regard du design extérieur. Les conducteurs qui ne sont pas trop attachés à ces détails seront très certainement pleinement satisfaits du C-HR.

 

 

La Toyota C-HR éblouit avec son design de crossover

Florina est en stage SEO & contenu chez autoricardo.ch. En dehors de ses études, elle passe beaucoup de temps en voiture, ce qu’elle adore, et elle fait chaque année au moins un grand voyage. Voiture: Golf VII R.

 

 

Au premier regard

Lorsque j'ai aperçu pour la première fois de loin la Toyota C-HR chez le concessionnaire, il m'était très difficile de déterminer le type ou la marque de ce véhicule. J'ai éprouvé une réelle surprise lorsque j'ai découvert le logo Toyota. Jusqu'à présent, je n'avais jamais eu l'occasion de tester un véhicule de cette marque. Au-delà de son apparence de crossover, cette voiture est équipée d'un moteur hybride, ce qui eut le don de piquer encore davantage ma curiosité.

 

"Less is more"

Au moment de prendre la route, mes attentes quant à ce véhicule sont très élevées, d'autant plus que Toyota avance de nombreuses promesses dans sa brochure destinée au conducteur. En ce qui concerne l'habitacle, il est certain que le constructeur tient parole. L'intérieur est très épuré mais comprend tout ce qui est absoluement nécessaire : je suis converti ! Seul bémol, il n'est possible de régler le volume qu'en utilisant l'écran tactile, ce qui n'est pas toujours évident. Un réglage par bouton manuel aurait été plus pratique, à mon avis.

 

Écologique sur toute la ligne

Les autres usagers ont très certainement ressenti la même impression que la mienne, lorsque j'ai entraperçu le C-HR pour la première fois. Ce modèle Toyota n'a de cesse d'attirer l'attention avec ses lignes arrondies et son design accrocheur. D'une manière générale, le trajet est très confortable avec cette voiture et Toyota a raison de souligner que l'on oublie rapidement la fonction stop-start du véhicule.

 

Ma conclusion : Si vous êtes à la recherche d'un crossover avec une motorisation hybride, la Toyota C-HR est un excellent choix.

Galérie


Données techniques

Véhicule:        Toyota C-HR 1.8 HSD Premium CVT

Moteur:

Type                                                     4 en ligne

Cylindrée                                            1’798 ccm

Carburant                                           Essence / éléctrique

Transmission                                     CVT automatique

Puissance                                           112 ch / 85 kw

Couple                                                 163 Nm

Accélération 0-100 km/h              11.0 s.

Vitesse maximale                           170 km/h

Poids à vide                                       1‘535 kgs

Charge payante                               225 kgs

Consommation                                3.9 l

Catégorie énergétique                  A

Catégorie d’émission                    Euro 6

 

Prix de base C-HR                            CHF 24’900.-

Prix voiture d’essai                        CHF 39'530.-

Modèles et versions

Assistent

Réduire