Fahrbericht Seat Ibiza FR

Essai Seat Ibiza FR 2015

"New Seat Ibiza FR - 2015"

Yasi travaille au Back Office d’autoricardo.ch. Durant ses loisirs, cette grande sportive joue dans un groupe de guggenmusik. Véhicule: VW Golf 5 (2010).

 

 

Visuellement, la Seat FR livrée en rouge et gris ne peut en aucun cas passer inaperçue. Jantes alu rouge pétant et rétroviseurs du même acabit, voilà qui donne à cette petite voiture un côté aguicheur, mais j’avoue que ce ne sont pas mes couleurs préférées.  

 

C’est bien curieuse que je prends place à bord, là où je peux admirer le volant racé et l’habitacle de la voiture testée. Les sièges presque trop sport sont peu confortables et je les avais imaginé plus grands. La banquette arrière est davantage pensée pour deux que pour trois personnes, mais fort heureusement, je ne dois pas me presser à l’arrière pour une course d’essai. Le chauffage des sièges et la caméra de recul sont de véritables atouts, et les touches de rouge dans l’habitacle constituent autant de rappels réussis. J’ai pu jumeler mon téléphone portable par Bluetooth vite fait bien fait.  

 

Bon, mais qu’en est-il en termes de conduite? Cette petite rusée m’a agréablement surprise, avec son super ronronnement dès qu’on appuie sur la pédale des gaz, et la ligne FR contribue à une formidable sensation de traction. Le moteur turbo que j’avais sous-estimé est donc bien présent.   Rapide, la Seat Ibiza donne l’impression d’avoir plus de 110 ch sous le capot et elle absorbe bien mieux les courbes que ce que j’avais imaginé. Si je laisse tomber mes réflexions sur l’aspect extérieur, j’avoue que je m’y sens bien.

"Si j’avais à nouveau 20 ans..."

Marcel est directeur chez autoricardo.ch et passionné d’automobiles. Fan de voitures françaises, ce père de famille conduit son modèle de collection dès qu’il le peut. Véhicules: Citroën CX 2.4 (1978), Citroën C5 V6 Break (2007), Saab 9-3 Turbo Cabriolet (2000) & Citroën C5 V6 HDi (2008).

 

 

La Seat Ibiza FR Line m’attend et me fait de l’œil, un brin aguicheuse, avec ses touches de rouge sur les jantes, sur les rétroviseurs et dans l’habitacle. Je ne sais pas trop si je dois la trouver cool ou à la limite du ridicule. Au final, je tranche pour le ridicule, mais si j’avais 20 ans, la Seat Ibiza et son pack Color me conviendrait parfaitement. A 20 ans, je me serais soucié comme d’une guigne que mes passagers arrière aient dû se serrer comme des sardines. On aurait quand même fait des virées à cinq. Mes amis auraient fait des commentaires élogieux sur le moteur turbo 3 cylindres sport qui tire merveilleusement bien grâce à ses 110 ch. La Seat Ibiza dispose d’ailleurs d’un châssis sport parfaitement adapté mais dont la suspension est quand même agréable. GPS, bluetooth, USB, caméra de recul, sièges chauffants... la Seat Ibiza est équipée d’accessoires qu’on ne trouvait même pas dans les bons vieux breaks de nos paternels. A mon avis, les sièges baquets de la ligne FR ne sont pas utiles sur l’Ibiza. Ils sont trop étroits et, d’une manière générale, assez petits. Ils ont renforcé l’impression que j’avais de me trouver, moi qui suis si grand, dans une voiture pour enfants.

 

La Seat Ibiza ne s’adresse-t-elle donc qu’aux jeunes à la recherche de sensations fortes? Oui et non... Le pack Style, qui inclut le fantastique moteur turbo de 100 ch mais remplace les sièges baquets, est proposé à un prix encore plus abordable. En effet, pour le prix de la FR Line, on aurait presque une Leon nettement plus adulte. Quoi qu’il en soit, cette dernière m’a vraiment convaincu lors de notre dernier test, et c’est donc pour elle que j’opterais.  

"Ibiza FR - franchement racée"

Manu est Back Office collaborateur autoricardo.ch. Pendant son temps libre, il s’occupe de sa famille, fait de la moto ou conduit sa voiture de collection. Véhicules: Seat 850 C Especial (1971) ,BMW 525d touring (2008), BMW F 800 GS (2007).

 

 

Qui a dit qu’une petite voiture ne pouvait pas se démarquer? Il suffit d’admirer les lignes dynamiques de la Seat Ibiza pour se convaincre du contraire. Un vrai tour de force: le concept est signé Luc Donckerwolke, designer qui avait auparavant «sévi» chez Lamborghini et à qui l’on doit notamment la Murciélago. Même si quelques années se sont écoulées depuis sa présentation, cette voiture fait toujours son petit effet avec des lignes extérieures tranchées et impertinentes; on est bien loin de la petite urbaine bonne à tout faire.

 

Les touches de couleurs soigneusement disposées de la version FR Line testée ici couronnent le tout. Jantes alu, chromes et admissions d’air dans les teintes rouges, pour un ensemble qui se marie incroyablement bien avec le gris foncé métallisé de la carrosserie. La Seat Ibiza est ainsi résolument moderne et tout à fait dans l’air du temps. Quelques mauvaises langues l’ont certes désignée comme une voiture de carnaval, mais personnellement, je la trouve très réussie, bien que non conventionnelle.

 

L’intérieur de la Seat est tout aussi convaincant. Les ceintures de sécurité rouges rappellent astucieusement d’autres éléments colorés, et la technique n’est pas en reste: un grand écran de navigation tactile avec capteur de proximité, caméra de recul, système mains libres évidemment, régulateur de vitesse, 4 lève-vitres électriques, sièges sport en alcantara (toutefois un peu petits), télécommande au volant très agréable au toucher, système audio puissant mais bien équilibré et phares au xénon. On pourrait se croire dans une voiture de milieu de gamme, si l’on parvient à faire abstraction de l’espace vraiment restreint à l’arrière. Ce point faible est toutefois d’ordre conceptuel et ne saurait constituer un reproche vraiment justifié. Les montants A plutôt massifs visent certes un objectif sécuritaire, mais au premier rond-point, ils ont carrément masqué tout un break.... Heureusement, les freins fonctionnent aussi.

 

Finissons en beauté par la propulsion. Bravo aux ingénieurs pour la prouesse qu’ils ont réalisée avec seulement 3 cylindres: au bruit et à la sensation ressentie, on a plutôt l’impression d’avoir 200 ch et non 100. La Seat Ibiza FR Line aime monter dans les tours, et sa nervosité est compensée par une répartition des forces harmonieuse: on ne trouvera rien de mieux dans ce segment. Conclusion: si je n’en avais pas déjà une, la Seat Ibiza FR ferait une deuxième voiture tout à fait acceptable...

"Puissance étonnante"

Gianfranco dirige l’unité Business Development et Marketing chez autoricardo.ch. Ses loisirs sont pour l’essentiel consacrés à sa famille et à ses amis. Il aime la vitesse, mais pour ses déplacements quotidiens, il privilégie les véhicules confortables. Véhicule: Mazda CX-5 (2015).

 

 

La Seat Ibiza FR Line m’a agréablement surpris, car honnêtement, je ne m’attendais pas à grand chose avec un moteur d’un litre à 3 cylindres. Mais dès que j’ai pris place au volant, la voiture m’a étonné. L’agencement de l’espace intérieur correspond au style du véhicule, les commandes sont bien disposées et on s’y retrouve vite. Les sièges étroits m’ont quelque peu dérangé: je mesure 1,80 m et en peu de temps, j’ai ressenti un certain inconfort. Au démarrage et pendant la conduite, je dois avouer qu’un moteur 3 cylindres procure une sensation étrange, mais il est d’autant plus impressionnant de constater l’accélération de cette voiture qui a quand même 110 ch sous le capot. Même avec 4 passagers, la Seat Ibiza s’en est sortie avec les honneurs, mais l’espace à bord est quand même assez réduit.

 

Mon bilan: petite, impertinente et sportive. A coup sûr un bon achat pour les jeunes et comme voiture pour tous les jours.

Galerie


Offres actuelles

Assistent

Réduire