Essai Opel Cascada 1.6 Turbo

  

Aperçu

> Vers l'essai de Manu

> Vers l'essai de Marcel

Belle et racée pour l’été

Manu est Back Office collaborateur autoricardo.ch. Pendant son temps libre, il s’occupe de sa famille, fait de la moto ou conduit sa voiture de collection. Véhicules: Seat 850 C Especial (1971), BMW 525d Touring (2008), BMW F 800 GS (2007).

 

La Cascada d’Opel est une voiture réussie.  Jolie à regarder sous tous les angles, chic et élégante même lorsqu’elle est fermée (ce qui est bien souvent le talon d’Achille des cabriolets). Chapeau, Opel : voilà un coup de maître ! A l’intérieur, les sièges en cuir beige élégant sont convaincants. Lorsque j’ai découvert la ventilation des sièges, je me suis dit : bien joué.  Mais c’est alors que mon regard est tombé sur le tableau de bord central, et ô miracle : le voyage dans le temps existe. A l’extérieur, une voiture neuve, et à l’intérieur on découvre la dernière génération d’Astra. Les amateurs de voitures japonaises sauront apprécier – il existe un bouton pour chaque fonction, répondant ainsi à la devise „Plus, c’est plus“. Enfin, il est possible de s’y habituer, mais cela n’est pas vraiment au goût du jour.

 

Quoi qu’il en soit, un cabriolet se doit d’être conduit, et ce de manière fréquente. La capote s’actionne automatiquement, même en cours de voyage jusqu’à 50 km/h. Pas au-dessus cependant, faute de quoi elle se fige gracieusement. Désolé à toute les personnes sur la voie d’accès à l’autoroute qui ont pu être gênées par la capote ouverte...  Le processus se fait cependant vite et silencieusement, et la place disponible est suffisante pour quatre adultes. Le volume du rangement est cependant un peu petit.  Il faut de la dextérité pour ranger le pare-vent – et même alors, celui-ci ne rentre que de justesse dans son espace, en l’insérant d’un coup sinon rien.

 

On remarquera en outre le poids à vide élevé de 1700 kg, que le bon rendement parvient à occulter. Du moins, cette grosse voiture possède un amortissement plus confortable que certains produits concurrents. Quant à la consommation, elle reste normale, à environ 8 litres au cent. On en revient alors aux points forts : l’élégance, le prix abordable, les 200 cv et la place pour quatre : un package convaincant qu’Opel a réalisé là. Et personne ne trouve à s’en plaindre, tant que l’on ne fait pas attention à tous les boutons du tableau de bord...

 

 

Le parfait cabriolet familial

Marcel est notre ancien directeur chez autoricardo.ch et passionné d’automobiles. Fan de voitures françaises, ce père de famille conduit son modèle de collection dès qu’il le peut. Véhicules: Citroën CX 2.4 (1978), Citroën C5 V6 Break (2007), Saab 9-3 Turbo Cabriolet (2000) & Citroën C5 V6 HDi (2008).

 

Actuellement, l’Opel Cascada brandit relativement seule le drapeau des cabriolets quatre places à prix abordable. Seuls les leaders allemands livrent encore des véhicules semblables, mais à des prix bien plus élevés. Pour un peu moins de 30 000 €, Opel propose la Cascada, avec cependant un moteur 1.4 L Turbo et 140 cv. En raison de son poids à vide imposant de 1,7 tonnes, celle-ci n’est cependant pas équipée avec profusion. Mais il est également possible de s’offrir le modèle 1.6 L Turbo 200 cv, d’autant plus que celui-ci est disponible dans la finition Cosmo. Même avec ce moteur, la Cascada ne devient pas une voiture sportive, mais plutôt un agréable véhicule bien adapté aux excursions. Lorsque la bonne vitesse est enclenchée, rien n’empêche par ailleurs un petit sprint intermédiaire.

 

Si son poids est élevé, le conducteur le vivra plutôt positivement dès que la qualité de route se dégradera. Rien ne claque et rien ne se déforme, ce qui, pour cette catégorie de prix, est déjà très impressionnant. La Cascada est également bien travaillée, offre de nombreux équipements et des sièges très confortables. Seul le cuir à l’aspect agréable semblera assez artificiel aux experts. Le volume relativement grand permet de profiter du voyage avec quatre passagers adultes – dans ce cas, la banquette arrière, contrainte par les conditions de conception, semblera bien sûr un peu limite, comme l’a révélé un test mené sur autoroute. La capote peut être ouverte ou fermée jusqu’à 50km/h durant le trajet, ce qui s’avère être un véritable atout en cas de changement soudain de météo.

 

Le design de la Cascada me paraît convaincant, que celle-ci soit ouverte ou fermée, la partie arrière représentant très clairement l’un des points forts de cet élégant cabriolet. Conclusion : l’Opel Cascada est la voiture parfaite pour un père de famille qui souhaiterait partager sa passion des voyages en plein air avec ses enfants – celui-ci pourra également s’offrir une Zafira pour des transports plus conséquents, grâce à son prix attractif.

Galérie


Données techniques

Véhicule: Opel Cascada 1.6 Ecotec DIT 6 vitesses COSMO

 

Moteur:

Type                                                    4 in Reihe
Cylindrée                                           1’598 ccm
Carburant                                          Essence
Transmission                                    6 vitesses manuelle

 

Puissance                                          200 ch / 147 kw
Couple                                                280 Nm
À                                                           1‘650 tr/min
Accélération 0-100 km/h              8.9 s.
Vitesse maximale                            207 km/h

Poids à vide                                       1‘701 kgs
Charge payante                                409 kgs
Consommation                                 6.8 l
Catégorie énergétique                   E
Catégorie d’émission                     Euro 6

 

Prix de base dés                              CHF 32’900.-

Prix voiture d’essai                        CHF 49'950.-

 

Modèles et versions

Assistent

Réduire