Fahrbericht Ford Mustang EcoBoost

Essai Ford Mustang EcoBoost Turbo

"Une voiture mythique avec turbo"

Manu est Back Office collaborateur autoricardo.ch. Pendant son temps libre, il s’occupe de sa famille, fait de la moto ou conduit sa voiture de collection. Véhicules: Seat 850 C Especial (1971) ,BMW 525d touring (2008), BMW F 800 GS (2007).

 

 

Compte-rendu du test de la Mustang, 2e partie: Après avoir testé une GT classique, nous avons la chance de pouvoir tester et comparer une Mustang équipée du nouveau moteur turbo EcoBoost. Au premier regard, sur la fiche de données, elle a de quoi soutenir la comparaison.  Plus de 300 ch, voilà qui sonne bien. L’ancienne Mustang de ricardo avec un V8 n’en avait pas beaucoup plus. Celle-ci est en outre équipée d’une boîte automatique, ce qui convient tout à fait à une Mustang. L’aménagement intérieur est tout aussi plaisant: sièges baquets, cuir, et système audio performant avec caisson de basses. Même le jaune vif de la carrosserie n’est pas aussi agressif qu'on aurait pu l'imaginer après avoir vu des photos sur Internet.

 

De plus, une économie de près de 8 000 francs n'est pas négligeable. Et puis, elle a une sacrée allure, la Mustang que Ford a enfin daigné exporter en Europe! Pourtant, je le crains, il subsiste pour moi un « mais » de taille: si l’on envisage une Mustang, alors s’il vous plaît avec un V8! À mon avis, tout le reste n'est que garniture. Le « demi-moteur », pour être un peu méchant, fait du bon boulot, rien à redire là-dessus. Réponse du turbo, couple, performance, tout y est. Mais une Mustang avec 4 cylindres, c'est un peu comme faire du vélo sur un tricycle: certes, on avance, mais l’ensemble manque d'allure. Entendons-nous bien: cette Mustang EcoBoost est de bonne facture, et très belle en plus, comme la galerie de photos le prouve à l’envi. Et comparativement, elle est avantageuse. Mais je ne peux m’empêcher de refréner cette petite voix intérieure qui, au moment d’allumer et d’éteindre le moteur, me dit: mais pourquoi donc? Pourquoi ne pas économiser quelques mois de plus et savourer en guise de récompense le son incomparable d’un V8, comme nous vous en rendions compte pour la Mustang GT.

 

Conclusion: pour moi, c’est tout ou rien. Le puriste a parlé et il plaide pour le V8. 

 

 

"Une Mustang confortable"

 

Florina est en stage SEO & contenu chez autoricardo.ch. En dehors de ses études, elle passe beaucoup de temps en voiture, ce qu’elle adore, et elle fait chaque année au moins un grand voyage. Voiture: Golf VII R.

 

 

Ce mois-ci, nous avons une Mustang avec moteur EcoBoost turbo à tester. Visuellement, elle me plaît déjà plus que la Ford Mustang que nous avions pu tester récemment. La couleur jaune ostensible saute aux yeux évidemment, surtout en cette saison, et elle convient parfaitement à la voiture. Comme nous l'avions déjà mentionné dans notre compte-rendu de test de la Ford Mustang GT V8, nous retrouvons ici les éléments marquants, comme les feux de projection d’un cheval au galop, les feux de jour et les feux arrière avec les trois barres lumineuses.

 

Celles et ceux qui peuvent vivre sans V8 trouveront leur compte avec l’EcoBoost. Le moteur plus modeste ne fournit certes pas la même puissance, mais cela ne me dérange pas. Au contraire, qu’on roule en ville ou sur autoroute, cette Mustang est plus dynamique et confortable, et ce n'est sûrement pas seulement dû à la boîte automatique dont est cette fois muni notre véhicule.

 

À peine s’est-on habitué à la Mustang que l’heure est venue de la restituer. Ma joie était donc d’autant plus grande lorsque j’ai pu retrouver cette belle Mustang jaune vif sur le stand Ford au salon auto de Zurich de cette année. À coup sûr l’une des plus belles voitures du salon.

 

Conclusion: un V8 n’est pas forcément indispensable. La Ford Mustang EcoBoost pourrait en convaincre même les plus dubitatifs.

 

 

„4, ce n'est pas 8, tout simplement“

Michael travaille comme product manager dans le domaine B2B chez autoricardo.ch. Quand il a congé, il aime bien pousser ses bolides dans leurs derniers retranchements. Pour compenser, il pratique en effet l’art du dérapage contrôlé et organise des compétitions automobiles. Son crédo: «La vie est plus fun de biais!». Véhicules: Nissan 300 ZX TwinTurbo (1991), Audi A8 V8 TDI (2011).

 

 

La Ford Mustang est et reste une icône des années 70. Au moment de tester cette « pony car », comme il est de coutume de dire, difficile de ne pas avoir en tête l’image d’une licorne expulsant un arc-en-ciel coloré. En effet, une Mustang doit être « gonflée » d’un V8 et non d’un 4 cylindres turbo. Mais STOP, il y a une version 8 cylindres, et cette 4 cylindres n’est donc destinée qu’à étendre la gamme. Alors, personne n'est lésé en ce qui concerne les cylindrées.

 

Il reste que la Mustang attire inévitablement le regard, même en ville de Zurich, peut-être en raison de la couleur « discrète » de la carrosserie en triple jaune. J’ai essayé de me concentrer sur la dynamique de conduite et d’ignorer le côté visuellement aguicheur. L'exercice n’est pas évident, car cette voiture est vraiment magnifique.

 

Le châssis absorbe bravement diverses bosses, mais il est dans l’ensemble quand même un peu trop mou, malgré le « TrackMode » et la traction désactivée. Hormis au niveau sonore, le sentiment de course fait défaut.
Les 300 ch donnent une poussée intéressante, mais dès qu’on veut donner un coup de gaz sur l’autoroute, la cylindrée fait défaut. Il aurait été intéressant d’avoir au moins la version 6 cylindres en Europe. Les rapports passent facilement, mais la transmission n’est pas la plus puissante, ce qu’on ne demande d’ailleurs pas à un 4 cylindres.

Le prix peut être un argument pour certains, mais je serais de ceux qui préfèrent attendre un peu pour acheter un V8 d’occasion au lieu d’un 4 cylindres. Désolé Ford! Je suis curieux de voir ce que donne ce moteur dans la Focus RS. À découvrir dans l’une des prochaines newsletters d’autoricardo.ch ...


Conclusion: l'aspect visuel ne concorde pas avec la dynamique de conduite et la performance. L’image qui me reste en tête est celle d’un mouton revêtu d’une peau de loup.

Galerie


Colibri Studio

Modèles et versions

Assistent

Réduire