Balade en taxi dans l’espace

Mario est Category Manager chez autoricardo.ch. Depuis sa plus tendre enfance, les voitures sont sa passion. Selon lui, une voiture ne peut jamais être suffisamment performante. C’est pourquoi il conduit une Porsche 911 Turbo (2001) et une Mercedes SL 55 AMG (2002).

 

 

Un véhicule utilitaire avec des fenêtres

Youpi, un Spacetourer ! C’est ce que j’ai toujours souhaité : faire une excursion dans l’espace. Une fois la première bouffée d’euphorie passée, il m’est cependant apparu que le Citroën Spacetourer n’était pas un vaisseau spatial mais bien un minivan de la catégorie des « véhicules utilitaires à fenêtres ».

 

Une belle mise en œuvre

Ok, cela paraît certes un peu dur, le Spacetourer étant une belle mise en œuvre de ce concept. Les matériaux de l’intérieur sont attrayants, l’habitacle est bien isolé et donc d’un calme réjouissant. La direction assistée est facile à prendre en main et la voiture est donc simple à conduire, bien qu’elle paraisse grande et complexe. Heureusement, le véhicule test dispose de capteurs de stationnement et d’une caméra 360°.

 

Les options

De nombreux équipements s’avèrent utiles, tels que la navigation par écran tactile avec Bluetooth, l’affichage tête-haute, la climatisation multi-zones, le détecteur de changement de voie, l’assistant d’angle mort et le régulateur de vitesse adaptable. Certains semblent cependant ne pas avoir été complètement implémentés : le régulateur de vitesse, par exemple, détecte le véhicule qui précède, mais ne ralentit pas pour autant. Cela peut avoir des conséquences problématiques.

 

Pas mon truc

Le moteur diesel 150 cv est bien adapté au véhicule et offre une puissance suffisante. Dans l’absolu, le Spacetourer est réellement un bon minivan. Mais en achèterais-je un pour autant ? Non, si performant soit-il, je ne ferais pas cela. Mais cela reste sympathique d’ouvrir les portes coulissantes durant le trajet pour saluer les passants depuis la banquette du milieu, tel le Pape François.

 

Un véhicule familial ?

Bon, ma préférence pour les voitures sport ne fait sans doute pas de moi un sujet très représentatif, mais je me demande vraiment quelle cible vise le Spacetourer. Il est bien trop grand pour les familles. Combien de familles comptent six enfants ? Et quand bien même il vous faudrait sept places, vous pouvez choisir entre le Touran, le Kodiaq, le Discovery, etc…

 

Alors, qui ?

D’autre part, le Spacetourer est bien trop cher et luxueux pour être utilisé comme véhicule utilitaire : vous avez pour cela le Citroën Jumpy, qui s’avère moitié moins cher. Il n’existe en réalité qu’un groupe possible d’acheteurs. Mon voisin de garage m’y a fait penser lorsqu’il a vu la voiture et m’a déclaré : « Ce modèle est sacrément demandé ! ». Il est chauffeur de taxi.

 

 

"De taille à relever tous les défis"

Florina est en stage SEO & contenu chez autoricardo.ch. En dehors de ses études, elle passe beaucoup de temps en voiture, ce qu’elle adore, et elle fait chaque année au moins un grand voyage. Voiture: Golf VII R.

 

 

Un départ chaotique

Bon… toutes les tentatives pour me faire essayer le Citroën Spacetourer avaient échoué. Manu a été sans pitié et j’ai ainsi été « autorisé », que je le veuille ou non, à tester l’ENORME VOITURE A BOÎTE MANUELLE. Avant même d’avoir conduit la voiture pour la première fois, je ne savais pas lequel des deux me poserait le plus de problèmes : la taille de la voiture ou la boîte manuelle. Mais je me suis inquiété trop prématurément : Manu avait raison, une fois de plus.


Lorsque l’on s’approche du géant

ès l’extérieur, on devine qu’il y a suffisamment de place disponible dans cette voiture. Mais, en déployant les sièges cachés, on dispose en réalité de 8 places assises à part entière. La couleur extérieure du Spacetourer a malheureusement été peu judicieusement choisie, cette teinte « Sable » me rappelant dès l’abord un engin de construction poussiéreux. Une couleur crème bien familiale ou un noir classique auraient été plus appropriés.

 

De la place pour tous 

Comme je l’ai évoqué précédemment, le Citroën Spacetourer offre un large volume pour toute la famille. L’habitacle est généreusement équipé et chacun dispose de suffisamment de place pour les jambes. En règle générale, le Spacetourer possède un intérieur chic en cuir de belle finition. Si l’on n’a pas besoin des 8 places assises en même temps, les sièges peuvent être repliés facilement afin de libérer plus d’espace dans le coffre. Cela permet également de transporter un nombre important de petits objets sans avoir à emprunter ou louer un utilitaire.

 

Attention, voilà la famille nombreuse !

Donc… je me suis évidemment fait du souci inutilement. Comme avec toutes les voitures, il faut un moment pour s’habituer à la largeur du véhicule en début d’utilisation. Le Citroën Spacetourer facilite cependant d’autant plus les choses que l’on dispose d’une bonne vue d’ensemble du trafic et que la surveillance automatique de l’angle mort réduit les risques d’accident. De plus, le « Mirror Screen » aide le conducteur durant le trajet, en lui fournissant toutes les informations nécessaires. Un autre des nombreux gadgets du Spacetourer indique en permanence la vitesse qu’il faut passer, et à quel moment le faire.


En conclusion

le Citroën Spacetourer est le choix idéal pour les familles nombreuses qui ont besoin de beaucoup de place mais souhaitent conserver un bon niveau de confort dans leur voiture.

 

De l’espace et du confort pour tout un chacun

Manu travaille chez autoricardo.ch depuis 7 ans maintenant. Pendant son temps libre, il s’occupe de sa famille, fait de la moto ou conduit sa voiture de collection. Véhicules: Seat 850 C Especial (1971), BMW 525d Touring (2008), BMW F 800 GS (2007).

 

 

De la place pour huit personnes 

Ma première impression sur le SPACETOURER : il me plait. J’aime son design harmonieux, ses lignes modernes et son intérieur bien rangé et aménagé de façon élaborée. Il se pourrait même, compte tenu de la présence de nombreux détails malins, qu’on ait débauché un ingénieur de Volkswagen ; ces derniers ont environ 60 années d’expérience dans la construction de minibus. Des félicitations anticipées sont donc de mise.

 

Bien apprêté

L’espace intérieur impressionne par sa finition propre et de grande qualité. Bien évidement, sur d’autres véhicules de marque française, nous connaissons aussi des dysfonctionnements, mais ici ils se limitent au système de navigation, plus précisément d’information. On apprécie beaucoup les portes coulissantes électriques commandées à distance ainsi que la vitre arrière à ouverture indépendante qu’on a déjà connue sur les combis bavarois.

 

Comment se conduit-il?

Il est confortable – mais tout autre appréciation serait décevante compte tenu de l‘expérience respectable acquise par les constructeurs français dans ce domaine. Un très bon rayon de giration, une très bonne vue alentour grâce à des capteurs et des caméras périphériques et un moteur puissant qui perd tout de même un peu de sa prestance sur autoroute. Mais, maintenant que la météo est plus chaude, on regrette l’absence de fenêtres aux places arrière. Un système d’aération, ce n’est pas exactement la même chose. Par contre, le véhicule possède de belles et grandes lucarnes qui apportent beaucoup de lumière.

 

Les trois mousquetaires

Lorsque l’on regarde les ventes et les parts de marché grandissantes du véhicule phare de Wolfsburg depuis plusieurs décennies, on comprend aisément pourquoi le trio Toyota Proace, Peugeot Traveller et Citroen Spacetourer cherche à s’accaparer une part du gâteau. L’arrivée sur le marché, on peut le dire, est réussie et le résultat est très proche du modèle. Les éléments qui manquent encore seront rajoutés en cours d‘année, comme les quatre roues motrices par exemple.

 

Ma conclusion

Le Spacetourer offre beaucoup d’avantages, lorsqu’on le compare à ses principaux concurrents. Est-ce assez ? A chacun de se faire son opinion ! Personnellement, je trouve qu’il représente une alternative valable, sympathique et intelligente et un enrichissement de l’offre. Il pourrait juste être plus abordable financièrement, puisqu’il est plus compact que le bon bus qu’on voit sur les routes allemandes. En contrepartie, son dessin est plus chic et son design ne le fait pas ressembler à un véhicule utilitaire, tout particulièrement avec cette couleur sable métallisé.

Galerie


Modèles et versions

Assistent

Réduire